Plongée dans le noir de mon garage, j’ai fait danser les lumières et observé avec fascination mon appareil figer un dessin invisible à mes yeux.

Le lightpainting fit partie de mes premières expérimentations photographiques, ce fut sans nul doute le point de départ d’une passion pour la photo.

Aujourd’hui, 10 ans plus tard, j’anime des ateliers auprès d’adolescents pour les initier à cette technique de dessin si particulière.

Une activité ludique qui permets aux jeunes de mieux comprendre le fonctionnement d’un appareil photo (vitesse, ouverture, …), tout en développant leur créativité et leur appréhension de l’espace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *