J’ai rencontré Clément Lauriat lors d’un atelier dédié à l’entrepreunariat. Clément a été le premier à me faire confiance. On ne se connaissait pas, mais il m’a écouté avec cette bienveillance qui lui est chère, et m’a proposé de travailler sur l’identité visuelle de son entreprise : Sanagi. Ce fut une aide précieuse pour me lancer avec confiance dans ma propre aventure entrepreunariale.

Bienveillance, confiance en soi, c’est ce dont on va parler ici. Ce sont des ingrédients qui manquent parfois cruellement dans le monde du travail actuel alors qu’ils sont à mon sens essentiel à l’épanouissement d’une entreprise. Je partage avec Clément cette envie de voir une société plus sereine où chacun travaille avec le sourire et la volonté de donner le meilleur de lui-même.

J’ai donc voulu vous partager l’histoire de Sanagi, une entreprise proposant du coaching professionnel ainsi que de la formation et du conseils. On est certes loin de l’univers Fashion et Beauté de mes articles précédents sur Les Narcisses et Nénés Paris. Mais la Mode est aussi une industrie, et les problématiques soulevées par Sanagi, je les ai moi aussi constatées lors de mes expériences dans ce secteur.

Relations humaines, métrologie et performance

Clément est un spécialiste de la « métrologie », il s’agit de l’étude de la mesure. Un domaine où l’on cherche les bons indicateurs ou outils pour mesurer une performance.

C’est dans l’univers de l’IT et des éditeurs de logiciels que Clément a évolué : mesurer la performance des réseaux, auditer les entreprises et leurs applications. Un univers somme toute bien terre à terre, orienté vers des données chiffrées où la notion de résultat prime. Et c’est avec ce langage bien rationnel que Clément parle de ce qui l’a poussé à lancer Sanagi.

music by Clément Lauriat – all rights reserved

« Selon l’étude 2017 de l’IFOP: 28% des salariés sont insatisfaits de leur situation professionnelle, 40% jugent leur relation au manager (N+2) insatisfaisante, et 38% déclarent une baisse de motivation dans leur travail. La conséquence de ces chiffres c’est que lorsqu’une entreprise opère un changement dans ces méthodes ou outils de travail, elle risque, si elle ne fait pas attentions aux employés, de faire face à une augmentation de l’absentéisme, une hausse de la démotivation, ou pire des départs et des burn out. Résultat, même si le changement ou la transition vers le digital était bienveillants envers les salariés, les choses se passent mal pour tout le monde. Et le problème tient essentiellement dans les relations humaines et la communication ».

Sanagi propose de l’accompagnement en conduite du changement ainsi que de la formation à la métrologie. Mais Clément a souhaité accentuer son projet sur le coaching. Il s’agit là, non pas de donner des conseils à travers des plans d’action, mais d’amener les salariés à trouver eux-même les solutions et à se sentir mieux dans leur vie professionnelle.

De coaché à coach

Une des raison qui a poussé Clément à faire ce choix du coaching est elle aussi très humaine. A un moment donné de sa vie professionnelle, Clément a été coaché.

« Comme beaucoups de gens, j’ai traversé ma “crise de milieu de vie” suite à laquelle je me suis remis en question et me suis demandé ce que j’avais vraiment envie de faire. J’avais vraiment envie d’autre chose, j’ai donc décidé de me faire accompagner par un coach, et cela à été le premier pas dans cette démarche de changement de vie et de création d’entreprise.

Cela m’a aussi permis de comprendre quel était le gain de ce type de prestation mais surtout de me dire que j’étais capable d’apporter une aide aux personnes. Je me suis donc lancé, d’abord en cherchant une formation de coach reconnue [..] Selon moi, le fait de passer par la certification atteste d’une méthode et d’une éthique mais aussi d’un respect de la personne qui sera coachée. »

avion papier

Aujourd’hui Sanagi est une entreprise qui allie différentes approches en associant la notion de développement personnel à celle de la performance si chère aux entreprises.

« Dans le cadre de la formation à la métrologie et à la performance digitale par exemple, je forme des auditeurs au sein des entreprises. Ils ont une position qui est assez difficile humainement : lorsqu’un auditeur intervient, c’est souvent lorsque l’entreprise à tout tenté en interne. Beaucoup de pression repose sur ces intervenants, envers qui les entreprises ont énormément d’attentes. Mon expérience de coach est un véritable atout pour leur apprendre à avoir du recul face à leurs interventions. Je peux les aider à rester stoïque face au stress et à être en capacité d’intervenir tout en restant respectueux du client. »

Communication et bien-être au travail

On parle de plus en plus de bien être au travail. Pourtant il semble régner encore beaucoup de tensions dans nos entreprises. Clément insiste sur le fait qu’il faut plus qu’une simple écoute, mais des actions concrètes pour aider les salariés à mieux communiquer et à se sentir bien.

« Une récente étude montre qu’il y a aujourd’hui 22 % des employés qui sont en souffrance avec un risque de danger pour eux-mêmes, ce qui est énorme !

Aujourd’hui les gens sont encore démunis dans les entreprises, les syndicats, les ressources humaines, sont démunis. Ils ne savent pas réagir face à ça. Ils ne sont pas formés à ça et c’est là-dessus que les coachs peuvent intervenir. La politique du “on vous écoute, mais on ne fait rien” est parfois ce qui augmente la tension petit à petit.

Le risque violent à l’intérieur d’une entreprise est présent. Et il est important de faire quelque chose ! »

——

Merci Clément, pour ton implication. J’espère sincèrement que Sanagi réussira à faire baisser ces 22% de personnes qui souffrent dans leur vie professionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *